Les aides pour l’apprenti

En contrat d’apprentissage, quelles sont les aides financières dont vous pouvez bénéficier ?

Les aides ARGOAT de la Région Bretagne

 

L’aide ARGOAT est accordée à tous les apprentis qui sont inscrits dans un CFA (Centre de formation d’apprentis) breton pour préparer une formation conventionnée avec la Région Bretagne, et qui ont conclu un contrat d’apprentissage depuis le 1er juillet 2017.

 

Montant de l’aide

Le montant de l’aide est maintenue pour la rentrée 2019. Le montant variera de 160€ à 320€ selon l’âge de l’apprenti(e) et son niveau de formation. (=40% des forfaits actuels en un versement unique).

Tout savoir sur l’apprentissage en Bretagne

Contact

Conseil régional de Bretagne
Direction de l’emploi et de la formation tout au long de la vie
Service développement de l’apprentissage
283 avenue du Général Patton
CS 21101
35711 RENNES cedex 7

 

@: aides-apprentissage@bretagne.bzh

Tel : 02 99 27 11 97

L’aide au 1er équipement de la Région Bretagne

 

L’aide au 1er équipement s’adresse aux jeunes titulaires d’un premier contrat d’apprentissage.

 

Les forfaits sont attribués aux apprenti(e)s inscrit(e)s en en formation de niveau 4 et 5 (CAP-BEP-BAC).

Ils sont calculés en fonction du diplôme préparé et du secteur d’activité, selon un barème voté par le Conseil régional de Bretagne.

 

Les modalités financières et les critères d’attribution sont précisés sur le portail jeunes de la Région Bretagne.

 

L’aide est versée directement sur le compte de l’apprenti ou de son représentant légal après validation par le CFA.

aide au premier équipement

Les aides pour le logement

 

L’aide personnalisée au logement (APL)

 

La plus connue des aides au logement demeure l’APL (l’aide personnalisée au logement). Etudiants comme alternants y ont droit pour les aider à prendre en charge une partie de leur loyer.

 

Le montant des APL dépend de plusieurs critères, à savoir les ressources du demandeur et celles des membres du foyer, le montant du loyer, la composition du foyer, la situation professionnelle et celle des membres du foyer et la localisation du bien.

 

Pour savoir si vous êtes éligible, vous pouvez effectuer une simulation sur le site internet de la Caisse d’allocations familiales (Caf).

 

L’aide mobili-jeune

 

L’aide mobili-jeune est destinée aux alternants de moins de 30 ans en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Attribuée par Action Logement, elle a pour but de prendre en charge une partie du loyer acquitté par le jeune. Le montant de la subvention, compris entre 10 et 100 euros par mois, dépend du salaire touché par l’alternant. Mobili-jeune est versée pendant toute la formation en alternance pour une durée maximale de 3 ans. L’aide est accordée après déduction de l’APL sur le loyer et dans la limite du loyer restant dû. Les deux aides sont donc cumulables.

 

En dehors des conditions d’âge et d’études, le jeune ne doit pas percevoir plus de 1.480,27 euros mensuels bruts, et le logement être occupé durant la période de formation en alternance et faire l’objet d’un bail, d’une convention d’occupation en foyer ou en résidence sociale ou d’un avenant au bail si le logement est une colocation.

Le transport

 

Des tarifs préférentiels sont proposés par la SNCF pour les moins de 26 ans sur les abonnement TER Bretagne.

 

https://www.ter.sncf.com/bretagne/offres/tarifs/abonnement-uzuel-jeunes-ter 

La prime d’activité

 

La prime d’activité est un complément de revenus destinée aux travailleurs percevant des revenus modestes. Elle est accordée sous conditions de revenus, aux salariés et aussi aux étudiants salariés, stagiaires et apprentis qui gagnent plus de 78% du Smic, soit au moins 1.154,61 euros bruts et 897 euros nets en 2017. C’est la Caf ou la Mutualité sociale agricole (MSA) qui se charge du versement de la prime.

Le permis à un euro par jour

 

Conditions à remplir

Vous devez respecter les conditions suivantes :
Être âgé de 15 à 25 ans au plus, à la date de signature du contrat de formation (ou de l’avenant) avec l’auto-école ou l’association agréée.

Utiliser le prêt pour financer une 1ère formation initiale, ou en cas d’échec, une formation complémentaire
Préparer le permis A2 ou le permis A1 ou le permis B. La formation du permis B peut se faire en conduite anticipé ou supervisée.

 

Démarche

Vous devez choisir une auto-école ou une association agréée partenaires de l’opération.
Où s’adresser ?

Auto-école ou association conventionnée « permis à 1 € par jour » nouvelle fenêtre
Après avoir déterminé le nombre d’heures nécessaire, un devis est établi et vous signez un contrat de formation.
Vous devez solliciter le prêt auprès d’un établissement financier partenaire (banque, établissement de crédit, assurance, etc.).

L’établissement financier peut exiger une personne caution ou un co-emprunteur. Si le jeune est mineur (pour la formation à la conduite accompagnée), ce sont les parents qui doivent emprunter.

Une fois accordé, et après le délai habituel de rétractation, le montant du prêt est versé à l’école de conduite ou l’association agréée.

 

Montant du prêt

Cette aide se présente sous la forme d’un prêt à taux zéro.

Le montant du prêt est :
Pour une formation initiale : 600 € , 800 € , 1000 € ou 1 200 € au choix du souscripteur, sans dépasser le montant inscrit dans le contrat de formation.

Pour une formation complémentaire : 300 € sans dépasser le montant inscrit dans le contrat de formation.
Le remboursement du prêt se fait par mensualités de 30 € maximum.

Le prêt est accordé une seule fois à un même bénéficiaire, pour une formation initiale ou une formation complémentaire, et pour une seule catégorie de permis.

 

Certaines villes proposent également des aides pour financer le permis pour les jeunes. Pour plus d’informations, il faut contacter sa mairie.

Aide au financement du permis de conduire B pour les apprentis

 

Depuis le 1er janvier 2019, les apprentis majeurs peuvent bénéficier d’une aide d’État pour financer leur permis de conduire.

Pour quels apprentis ?

L’aide au financement du permis de conduire s’adresse aux apprentis remplissant les conditions suivantes :
être âgé d’au moins 18 ans ;
être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution ;
être engagé dans un parcours d’obtention du permis B.

 

Quelle est le montant de l’aide ?
Il s’agit d’une aide forfaitaire d’un montant de 500 euros, quel que soit le montant des frais engagés par l’apprenti.

À noter :
l’aide est attribuée une seule fois pour un même apprenti ;
elle est cumulable avec toutes les autres aides perçues par le bénéficiaire, y compris les prestations sociales ;
elle n’est pas prise en compte pour la détermination des plafonds de ressources du foyer fiscal de rattachement de l’apprenti pour le bénéfice des prestations sociales.

 

Comment obtenir l’aide au financement du permis de conduire B ?

L’aide au permis de conduire doit être demandée au centre de formation d’apprentis (CFA). Le CFA communiquera à l’apprenti la démarche à suivre et le contenu du dossier :
la demande d’aide complétée et signée par l’apprenti ;
– une copie recto verso de sa carte nationale d’identité ou de son passeport ou de son titre de séjour en cours de validité ;
– une copie de la facture de l’école de conduite, émise ou acquittée, datant de moins de douze mois avant la demande d’aide.

 

L’aide de 500 euros par apprenti est cumulable avec les autres aides perçues par l’apprenti, y compris les prestations sociales.

Carte des métiers

 

Votre carte des métiers vous permet également de bénéficier de réductions tarifaires. (cinéma, théâtre…)

 

Share This